(4 votes, moyenne: 5,0 sur 5)
67
8

Transvésubienne 2013 : le reportage de Pierre Geoffroy Plantet (2ème au classement)


La Transvesubienne est pour moi le premier gros objectif de la saison VTT, je l’ai bien préparé avec des sorties de foncier et du travail sur la technique. Je suis arrivé en début de semaine pour bien reconnaitre, j’ai pu faire tout le début jusqu’à Levens. J’étais aussi accompagné de l’équipe projet VTT B’TWIN composée de Clément, Alex, William et Rémi, ça fait plaisir de les voir sur une course.

 

 VTT : direction la 21ème édition de la Transvésubienne

 

XC VTT equipe btwin

 

Au départ tous les regards sont tournés vers Christoph Sauser, le favoris (champion du monde en 2008 et deux fois champion du monde marathon), mais il y a l’expérience qui va jouer car cette course ne ressemble à aucune autre. Je l’avais déjà faite en 2007 et même si le circuit est assez différent, ca compte et notamment pour le choix du matériel.

 

Je pars avec un Rockrider 9.9 modifié qui a une fourche de 130mm, un groupe xx1 avec un plateau de 28 dents, des roues mavic crossmax ST et des pneus cougar en 2.2. Les tests que j’ai pu faire lors de l’entrainement avec le vélo étaient très positifs, il marchait super bien notamment avec l’amortisseur monarch xx et le système anti pompage est redoutable.

 

VTT Transv entrainement

 

 

Il fait froid, a peine 2 degrés, il faut bien se couvrir car il y a de la neige à peine plus haut que la station de la Colmiane, ca promet ! La course commence par une longue montée qui part de la colmiane et qui remonte d’abord les pistes de ski ou la neige commence a faire son apparition. Des le début Christoph Sauser est victime d’une crevaison.

 

Puis, ça continue à grimper par un chemin en balcon jusqu’a 2000m d’altitude. La il y a 30 cm de neige et heureusement qu’il y a la moto ouvreuse qui a fait une trace, sinon il aurait était impossible de se frayer un chemin sur cette longue étendue de neige. Nous avançons dans cette neige pendant une bonne heure, à ce moment la, on est un petit groupe de 4 mais les écarts sont très faibles.

 

 

VTT Transvesubienne 2013

 

Ensuite, nous attaquons la première descente qui est bien enneigée aussi, nous faisons un petit écart avec Alexis Chenevier et passons le premier ravitaillement ensemble. C’est pas simple de piloter dans la neige, mais en plus les cales des chaussures n’accrochent plus et avec le froid, les vitesses restent bloquées.

 

Après le premier ravitaillement, nous attaquons la descente qui mène au pied du Brec d’Utelle. La neige disparait et ca devient plus facile de piloter. Finalement, les cailloux ne sont pas aussi glissants que j’aurais pu le penser et ça se passe plutôt bien.

 

Nous arrivons au pied de la montée vers le Brec d’Utelle et a ce moment Alexis crève son pneu arrière. Je me retrouve alors tout seul devant. A vrai dire, c’est assez tôt pour être seul, c’est toujours bien d’être plusieurs surtout au début pour faire attention au balisage et dans les passages techniques, mais c’est comme ça et je garde mon rythme pendant la montée vers le Brec d’Utelle.

 

VTT Transvesubienne 2013 Sommet
Le passage au Brec d’Utelle est un grand moment de la course, j’ai l’impression d’être seul au monde, la vue y est d’ailleurs magnifique. Les choses sérieuses commencent ici avec des descentes ultra techniques notamment celle en direction d’ Utelle. La je décide d’assurer, ça passe pas trop mal malgré la pluie, il y a beaucoup d’épingles serrées avec des cailloux. C’est assez long comme descente, du coup ça fait mal au bras, il faut gérer ça aussi.

 

La tige de selle télescopique est un vrai plus, ca aide a bien passer les épingles et ça rassure dans les passages raides. A la fin de la descente, Nicolas Filippi revient sur moi, il a descendu rapidement et nous passons le ravito d’Utelle ensemble. Au ravito, petit stop pour changer le camel back, et c’est reparti pour la montée vers la Madone d’Utelle.

 

La montée vers la Madone d’Utelle commence par un sentier dans la forêt où il y a parfois des grandes dalles en pierre assez glissantes. Je monte à mon rythme, et je reforme un petit écart sur Nicolas Filippi. Puis, nous attaquons une partie en virages serrés, plus technique et un peu usante, car il faut toujours rester concentré pour éviter d’être déséquilibré. J’arrive tout seul en haut de la Madone d’Utelle et j’attaque la longue descente vers le Pont de Cros.

 

Cette dernière est assez technique sans être aussi dure que celle du Brec d’Utelle, mais elle est très longue, il faut donc la gérer. Au milieu de la descente, j’entends le bruit d’une crevaison, je me dis que c’est mon tour (et que je porte bien le numéro 13 signe de malchance), mais rapidement, le liquide anti-crevaison fait son effet et je perds très peu de pression, je décide alors de continuer comme ca.

 

VTT XC PGP

 

J’arrive au Pont de Cros qui est à 180m d’altitude, et maintenant il faut remonter par Levens presque 1000m de dénivelé. Psychologiquement, c’est la moitié de la course qui reste à faire et à ce moment la, ça va encore je suis pas trop fatigué. La montée de Levens est bien technique avec des passages en portage à cause de la pluie qui est tombée.

 

Malgré le terrain humide, ça accroche bien et la gomme des pneus est parfaite pour ce genre de situation. Arrivé en haut, nous commençons à sentir que l’arrivée se rapproche doucement, même s’il reste une grosse ascension et de la descente :-). Je continue à mon rythme, je sais que j’ai un peu d’avance mais pas beaucoup, mais je ne sais pas qui est derrière.

 

XC transvésubienne

 

Au début de l’ascension du Mont Chauve, je commence à avoir un petit coup de barre, je mange bien en espérant que ça va passer. Je fais la montée à mon rythme pour essayer d’avoir le maximum d’écart. J’arrive en haut toujours en tête, un très beau panorama sur Nice et la mer m’attendent, mais il ne faut pas se leurrer, il reste quand même une petite heure de course.

 

J’attaque la descente et dès le début je crève, c’est surement le trou que j’avais déjà fait et qui s’était colmaté qui s’est ré-ouvert. Je repars le plus vite possible et je vois Christoph Sauser qui arrive et qui crève au même endroit que moi. Peu de temps après, c’est Alexis qui nous passe tous les deux devant. Ca va batailler pour l’arrivée !

 

Je repars avec un peu d’avance sur Christoph et je donne tout sur la fin, il faut toujours faire attention à ne pas se perdre et ne pas re-crever. J’arrive sur Nice, il reste 6 km de route/piste cyclable pour rejoindre l’arrivée.

 

XC transv

 

C’est long mais je ne vois personne devant et personne derrière. Ca finit par un tunnel de 2km, c’est assez déroutant de se retrouver seul dans un long tunnel où il y a normalement énormément de circulation. A la fin de tunnel, c’est l’arrivée et un peu aussi la délivrance.

Je finis donc deuxième derrière Alexis Chenevier et devant Christoph Sauser qui finit au sprint devant Freddy Betremieux. Il y a très peu d’écart à l’arrivée ce qui est assez surprenant, je pensais qu’il y en aurait beaucoup plus, vu la difficulté du circuit. Ce fut une course très dure, après l’arrivée, place à la détente sur la promenade des anglais, ca fait du bien!

 

XC Transv podium

 

Je suis content du résultat, mais il y a toujours un petit regret de ne pas avoir gagné, surtout que sans crevaison, ça l’aurait fait… Un peu plus tard, William, Alex, Clément et Rémi de B’TWIN arrivent à leur tour après une course qui fut pour tout le monde très dure. 3 finisher sur 4, c’est super de voir comment l’équipe de développement s’implique et roule, ça fait bien plaisir !

Commentaires

  • Super!!!!!!!


  • Bravo pour cette course Pierre Geo. Belle performance.
    Le compte rendu nous donne l’impression d’y être… mais devant son écran, c’est plus facile !


  • Bravo à « notre » champion et à toute l’équipe projet également !


  • Ta crevaison, …quel dommage. Mais déjà avec le dossard N° 13 tu aurais pu penser que la chance ne serais pas toujours de ton côté. La prochaine course sera la bonne ! Go, Rockrider bikers !


  • Super récit.ça donne envie d’y être(quoique pour moi c’est trop phisique!!!).Belle course et bon résultat.Bonne continuation.


  • chapeau , 2ème devant SAUSER qui a remonté tout le handicap du début de raid , on n’ a aucune raison de faire le difficile…

    A FOND LA FORME BTWIN TEAM…IL Y A DE QUOI ETRE FIER…


  • Une crevaison intervient toujours au mauvais moment, dommage surtout que le retardant n’ai pas retardé d’avantage encore …..
    Moi qui suis né un 13, je pense que ce dossard, finalement, t’ aura porter chance. Une deuxième place dans une telle épreuve, avec des conditions hivernales comme vous en avez connu, c’est vraiment très bien, surtout en considérant que c’est le début de la saison.
    Bravo et bon courage pour la suite sur les B’Twin.
    Gérard


  • Bravo et merci pour le récit, ca fait plaisir (et envie!)
    C’était quoi ton préventif? Ca commence par no et ca fini par tubes ou pas? :p
    Mine de rien, avec ton arrivée chez BTwin et cette transvé, je pense que t’as réussi à réatirer en partie l’attention sur BTwin! =)
    2ème de la Transvé sur un BTwin en 26″/ XX1, ca a du en faire taire plus d’un! ^^
    Bravo et merci encore!


Ces conseils peuvent
vous intéresser
11-08-2017
Conseil achat
VTT > Conseil achat

Bidons et sacs à eau, comment choisir ?

par btwin-redac
2
23-10-2016
Conseil entretien
Ville > Conseil entretien

Les outils indispensables dans votre atelier

par Christophe
1
06-10-2016
VTT
Blog et Actualités > VTT

DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUX VTT 2017

par B'TWIN
41