(24 votes, moyenne: 4,1 sur 5)
31714
19

La cadence de pédalage


Quel que soit le niveau de pratique, le cycliste est à un moment ou un autre confronté à la notion de cadence de pédalage. Qu’est-ce que la cadence (ou fréquence) de pédalage ? Comment déterminer sa cadence et existe-t-il une « bonne » cadence ?

articlecadence

 

Qu’est-ce que la cadence de pédalage ?

La cadence de pédalage c’est le nombre de tours complets effectués par la pédale en une minute.

Cette cadence résulte directement du rapport entre la force employée par le muscle sur la pédale et la vitesse d’exécution : plus la force à appliquer est grande, plus le mouvement est lent. C’est notamment ce que l’on peut constater lorsqu’il s’agit de montées à pourcentage élevé.

Une utilisation judicieuse des braquets permettra donc de tirer le meilleur de la relation force/rapidité.

La fréquence de pédalage est une technique qui se travaille. Pour faire simple, disons qu’elle peut être travaillée selon 2 angles : la force ou la vélocité.

Cependant, l’objectif reste de trouver un juste milieu entre force et rapidité. Tourner les jambes trop rapidement peut favoriser l’essoufflement et, a contrario, une fréquence de pédalage trop basse entraînera rapidement une fatigue musculaire ainsi que des articulations.

Le compromis dont il est question est donc de pédaler à une cadence qui permette soit de se muscler les jambes, soit de muscler le coeur en adoptant une cadence de pédalage plus élevée sur du plat.

Existe-t-il une cadence de pédalage idéale ?

Difficile de répondre à cette question car la cadence est une donnée personnelle à chaque cycliste, il existe de grands moulineurs et des cyclistes à cadence plus faible.

articlecadence1

 

Non seulement la fréquence varie selon le cycliste mais elle dépend également du moment, de l’endroit…

Les caractéristiques physiques (proportion en fibres lentes ou rapides dans les muscles des jambes), l’état du terrain (la fréquence de pédalage sera plus faible en montée que sur le plat) et l’intensité de l’effort sont des paramètres à prendre en considération.

Quoi qu’il en soit, la bonne cadence sera bien souvent celle qui est à l’écoute du cœur et de ses jambes et il faut souvent plusieurs sorties pour trouver la cadence qui convient.

Vous l’aurez donc compris, il n’y a pas de cadence de pédalage idéale. Néanmoins, on peut raisonnablement penser qu’une bonne cadence de pédalage se situe dans une zone cible allant de 85 trs/mn à 105 trs/mn.

Pour maintenir cette cadence, voici quelques conseils à avoir en tête :

– N’hésitez pas à rouler en groupe et donc vous mettre à l’abri, vous arriverez plus facilement à maintenir la cadence. En groupe, vous profiterez également de l’aspiration et le pédalage en sera facilité.

pedalage-cadence

-Enfin, « Moulinez » autant que possible, profitez également des descentes pour le faire

Commentaires

  • Merci pour cet article.
    La fourchette de 85 à 105 tours de pédale /min est-elle valable quelque soit le dénivelé ? La même règle s’applique aussi dès que cela monte : on garde ce même rythme en changeant de braquet ?


  • Bonjour,
    La question de l’internaute suivant est judicieux. Faut-il garder le même rythme de pédalage en montée ? (« en changeant bien sûr de braquet). Je pose une autre question sur la longueur des manivelles, suivant la taille du cycliste. Je mesure 1,81 m et Bernard HINAULT, en personne, m’a conseillé de d’augmenter légèrement la longueur de mes manivelles.
    Le pignon fixe est-il toujours à l’ordre du jour pour travailler sa vitesse de jambes ?
    Lorsque j’ai commencé la compétition cycliste en cadet, (il y a 50 ans), nous étions obligés d’avoir un pignon fixe tout le mois de janvier.


  • complément a Michel,
    non seulement nous roulions en pignon fixe, mais en plus on n’avait pas tous ces appareils de mesure sur le vélo! ça n’empéchait pas Anquetil de battre le record de l’heure, ou de gagner 5 tours de France. la longueur des manivelles? plutot en fonction du gabarit du cycliste, de sa force, de la longueur de ses segments. plus les manivelles seront « longues » et plus il faudra les emmener dans les parties pénibles. il y a un très bon article sur le sujet dans le magasine cyclopassion de décembre. Par contre mine de rien, attention avec les manivelles plus longues (175) , particulièrement en virage lorsque que l’on frôle les trottoirs….


  • Je dirais en règle générale qu’une bonne cadence est de 50 au dessus de la vitesse. Dans l’article précédent à aucun moment on ne parle de la vitesse qui est essentielle pour la cadence, essayer de moulinet à 85 quand vous grimpez à 8 km/h et vous m’en donnerez des nouvelles…
    Salut et bon courage à tous


  • @ Xa10 :
    Bonjour, votre question est très judicieuse !
    En fonction du dénivelé la cadence de pédalage est parfois difficile de maintenir une cadence élevée. Par exemple, maintenir une cadence à 105 tour de pédale par minute dans un col de plus de 10 km sera très compliqué. Vous aurez la sensation que votre coeur va sortir de la poitrine !
    En effet, une haute cadence de pédalage va légèrement augmenter votre rythme cardiaque. C’est une réaction normale de l’organisme qui cherche à oxygéner un maximum des muscles en mouvement rapide. En montée, cette augmentation sera décuplée car vous mettrez un peu plus de force dans les pédales pour avancer.
    Vous pouvez donc vous maintenir dans des fréquences comprises en 85 et 90 tours/min, et reprendre une fréquence plus élevée dès que le terrain devient plus propice.
    Evidemment le braquet se choisira en fonction du relief pour maintenir ces fréquence de pédalage.
    Merci pour votre commentaire.


  • @ Michel :
    Bonjour,
    La longueur des manivelles se calcule d’une façon très simple. Pour schématiser, il faut visualiser le pédalage comme la foulée d’un coureur à pied : plus la personne aura un grand entrejambe, plus la foulée sera grande.
    Il en est de même pour la longueur des manivelles : plus l’entrejambe est grand, plus la longueur des manivelles devra être élevée. Ainsi, une personne avec un entrejambe de 82 à 86 cm choisira des manivelles de 170 à 172,5mm (à déterminer selon le profil de coureur : 170 pour un véloce ; 172,5 pour un puissant). Pour un entrejambe entre 87 et 92cm, choisissez des manivelles entre 175 et 177,5mm.
    Pour déterminer la longueur de votre entrejambe, placez-vous dos à un mur, pieds nus et en cuissard : munissez-vous d’un livre, que vous placez entre les jambes, avec un des bords bien à plat contre le mur. Remontez ce livre le plus haut possible sous votre entrejambe et placez un repère au mur au niveau du haut du livre. Enfin, dernière étape, mesurez la longueur entre le sol et le repère placé au mur. Vous aurez ainsi déterminé la longueur de votre entrejambe.
    N’hésitez pas pour toute question complémentaire !
    Merci pour votre commentaire


  • La meilleure cadence de pedalage quand on débute, c’est celle où on se sent le mieux !!


  • That’s when she explained briefly what FitFlop footwear was and how it’s suppose to tone your thighs and firm your bottom, all just by walking..


  • Quel que soit le…


  • Bonjour
    Pour moi entre 30 et 90 kms jour en Espagne Mini 30• seul avec un litres eaux sortie de deux à quatre H oui beaucoup de plat et pour la fin une côté à 18/pour cent cela me plait 219 pulsation


  • Quel que soit le niveau de pratique…

    Quoi qu’il en soit, la bonne cadence…

    Pas d’autre commentaire, intéressant. Même les réactions.


  • Je suis un grand moulineur il parais . Je met le grand braquet que dans les 10 ou 20 dernier km. Et personnellement le mois de juillet n’est pas un mois de vélo pour moi à cause des graviers mais j’aborde un autre sujet.


  • Bonjour à tous
    La fréquence de pédale est elle la même en VTT ?


  • Merci pour vos bons conseils..


  • il est très compliquer de connaitre sa fréquence de pédalage,de plus elle varie selon le déniveler,la morphologie et la fréquence cardiaque.


  • Préciser que monter une côte à 5 pour 100 en 53×15 n’est pas à la portée de tous , à déconseiller aux jeunes.
    JAB


  • Personnellement, un rythme assez lent est le mieux pour moi. Autour de 80-90trs/min, cela me permet de tenir la longueur sans sentir de fatigue. J’essaye sinon de toujours « mettre la même » puissance, pour garder un rythme linéaire, en me reposant dans les descentes (pas pépère sur le plat puis acharnė en montée, mais plus régulier quelques soit la pente)


  • Ne vous prenez pas la tête , la fréquence de pédalage dépend uniquement de la vitesse. Plus vous allez vite plus la fréquence doit être élevée.
    Une formule simple et facile à mettre en application: Fréquence=Vitesse +50.
    Exemples: vous roulez à 40 km/h fréquence 90t/mn
    vous roulez à 10 km/h dans un col par exemple fréquence 60t/mn.
    Cette formule n’est valable que sur la route. Sur la piste ça tourne plus vite.
    JM Fouquet
    ex entraineur BE


Ces conseils peuvent
vous intéresser
06-10-2016
Route
Blog et Actualités > Route

DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUX VÉLOS DE ROUTE 2017

par B'TWIN
18
16-05-2016
Conseil bien pratiquer
Route > Conseil bien pratiquer

Comment s’entraîner à vélo en altitude ? (2/2)

par Christophe
14-05-2016
Conseil bien pratiquer
Route > Conseil bien pratiquer

Comprendre l’entraînement en altitude : bienfaits et risques (1/2)

par Christophe